Pour réaliser votre plateau, il vous faut: un plateau (ah bon?), du papier de verre grain fin, de la sous-couche style Gesso, de la peinture acrylique (ici j'ai utilisé du blanc, de l'ocre et de la terre d'ombre brulée), un pinceau fin, une brosse plate large, du vernis, du papier calque, un crayon de papier 2B.

Temps de réalisation: assez variable en fonction du nombre de pauses... j'ai mis la journée en comptant le temps de la préparation du repas familial, des taxis pour les activités et de "quelques" pauses.

1° étape: ponçage du support avec du papier de verre à grain fin (120). Sur votre lancée, continuez en ponçant la table et le mobilier de jardin...

plateau_1

2° étape: réalisation de la sous-couche avec du gesso. Cette étape est indispensable car le "bois boit". C'est le moment d'une pause cigarette... très mauvais pour la santé!

plateau_2

3° étape: mise au point de l'avant-projet. Je travaille chaque initiale avec ses contours et sur du papier calque: cela permet de voir par transparence la position de chacune par rapport aux autres et de modifier leur place le nombre de fois nécessaire. Je décide du projet retenu lorsque celui-ci me semble équilibré "à l'oeil", mais je me sers aussi de quelques repères: les courbes des lettres les unes par rapports aux autres, les traits fins des initiales, etc... Maintenant, c'est la pause café!

plateau_3plateau_3

plateau_5

4° étape: mise en couleur des fonds. J'utilise tout simplement de la peinture acrylique pas trop diluée et une brosse plate. Peindre dans le sens du bois. Il vaut mieux commencer par peindre les couleurs claires: les éventuelles bavures sont ensuite facilement couvertes par les teintes plus foncées. En cas "d'accident", intervenir tout de suite avec un chiffon mouillé d'eau claire pour essuyer la tache. C'est l'heure de téléphoner à une copine...

plateau_6

5° étape: le projet retenu est décalqué (oui, oui, comme quand on était petite!) avec un crayon un peu gras (2B) et bien taillé pour la finesse du trait. Pour ne pas salir le travail avec de vilaines traces noires, je pose toujours un morceau de papier sous l'appui de ma main. Pause...quelqu'un pourrait me donner une excuse de pause?

6° étape: peinture des motifs en aplats (je ne travaille pas encore les nuances). En général, je choisis une couleur soutenue pour l'initiale du nom de famille et les dates, puis j'éclaircis pour les initiales des prénoms du couple, et enfin je choisis une teinte encore plus claire pour les initiales des enfants. Pause chaise longue: c'est la faute du soleil qui m'appelle trop fort!

plateau_8

7°étape: mise en relief en apportant à l'aide d'un pinceau très fin des touches de blanc pour la lumière et des nuances sombres pour les ombres. Une pause jus d'orange, cette fois, le soleil est vraiment trop chaud...

plateau_9

8° étape: vernissage (non, pas pour une expo, seulement pour rendre le plateau vraiment opérationnel en protégeant la peinture). Vous avez plein de possibilités quant au vernis (en bombe pour éviter les traces de pinceau, mat ou brillant, vitrificateur, etc...) Pour ma part, j'utilise un vulgaire vernis-colle (celui du serviettage) car il a l'immense avantage de permettre le nettoyage du pinceau à l'eau. Une pause s'impose: on a bien travaillé et maintenant il n'y a plus qu'à admirer!

plateau_10

plateau_11